Warning: Only the first byte will be assigned to the string offset in /home/clients/de8e798b02302f9b315df4e127374cc1/sites/curieuxdumonde.ch/wp-content/plugins/responsive-menu/v4.0.0/inc/helpers/custom-functions.php on line 218
Travels blakeproduction / logo
Voyage avec nous !
Fuerteventura à Lanzarote

Fuerteventura à Lanzarote

Iles Canaries

Fuerteventura à Lanzarote
Infos pratiques
  • Accès Fuerteventura : Il y a un aéroport à El Matorral ou on peut y accéder par ferry, depuis d’autres île des Canaries.
  • Accès Lanzarote : Nous avons accedé directement depuis l’île de Fuerteventura en ferry en 30 minutes, mais il y a également un aéroport sur Lanzarote.
  • Situation Fuerteventura : Fuerteventura, l’île venteuse est réputée pour les sports nautiques et la plus proche des côtes marrocaines.
  • Situation Lanzarote : Juste à côté de Fuerteventura, surnommée l’île aux volcans.
  • Quand partir : Les îles Canaries sont réputées pour être praticables toute l’année, souvent désignées comme une région au printemps éternel. Il y fait une moyenne de 20 degrés toute l’année. En été cela varie entre 20 et 30°. Ces deux îles sont beaucoup plus venteuses que les précédentes mais nous avons eu que du beau et chaud. Pour les amateurs de surf, privilégier novembre-décembre pour une grande houle et si vous êtes débutants l’été sera plus favorable.
  •   Budget : La vie y est tout à fait abordable. En tout cas pour nous les petits Suisses, c’est moins cher 😉 Et le fait que ce soit des îles n’augmentent pas les prix par rapport au continent comme on aurait pu l’imaginer. Pour l’hébérgement vous pouvez trouver de tous les prix, de 50 à 200.- la nuit. Pour la nourriture, une moyenne au restaurant à 2 adultes et 1 enfant : 50 euros. L’essence tourne autour de 1,1 ou 1,2 euros le litre.
  • Transports : Pour les déplacements inter-îles il y a deux solutions : le ferry ou l’avion. Perso nous avons choisi l’avion car moins cher et plus rapide. Surtout qu’en louant une voiture dans une agence de location, il n’est pas permis de prendre le ferry avec. Et sur les îles si vous décidez de bouger durant votre séjour, une voiture est indispensable ! Il y a aussi des bus mais ça laisse moins de liberté. Nous vous conseillons vivement de découvrir les divers endroits de l’île car elle regorge de richesses. Il y a plusieurs agences différentes, nous avons optés pour Topcar et Cicar sur Lanzarote. La location ne coûte vraiment pas cher. Les routes sont très bien entretenues et récentes.
  • Restaurants : Situés tout près de Corralejo, nous y avons été plusieurs fois pour y manger car il y a du choix. On y trouve diverses nourritures.

Hébergement

La Oliva

Nous avons séjournés dans une maison sur la route entre Villaverde et Corralejo, dans un quartier résidentiel où il y avaient que des petites maisons. Quartier très calme, pratique car situé proche de l’autoroute, à 10 min de Corralejo et à 30 min de l’aéroport. Super grande maison, avec 2 chambres (une parentale et l’autre avec 2 lit simples), une cuisine, une salle de bain, un salon et surtout une grande terrasse avec piscine privée et barbecue.  Nous avons reservé par Booking et les prix étaient un peu plus hauts pour ce type de logement. L’hôte, que nous n’avons pas rencontrés mais qui a été très serviable par message en nous fournissant beaucoup de conseils et adresses pour les restaurants ou visites. Il y a un supermarché dans le quartier  ce qui était bien pratique par contre pas de restaurants, il faut aller aux allentours, à Corralejo ou à Villarverde…

Cratère Hondo

Lajares

Petite rando très sympa qui permet de faire une boucle autour ainsi que de monter sur le volcan Calderon Hondo. Le sommet est à 278m d’altitude et de là on peut y observer l’intérieur du cratère ainsi que le panorama du nord de l’île. L’accès se fait par le village de Lajares, il y a un petit parking au bord de la route en direction de Majanicho, situé au début de la marche. Nous avons décidé de faire le tour par la droite et monter à l’arrière du volcan. Ce qui était plus facile car ça grimpe moins en faisant la boucle dans ce sens. La marche est de 5kms pour une durée d’1h30 environ, très facile par contre il fait chaud, en plein soleil mais il y a du vent. On peut y voir aussi pleins de petits écureuils trop chou.

Betancuria

Province de Las Palmas

Situé au centre-ouest de l’île de Fuerteventura, Betancuria est un village très charmant et typique canarien de l’île de Fuerteventura. D’ailleurs, dans une autre époque Betancuria a été la capitale de l’île. Ce village colonial fondé en 1404 en vaut le détour. Nous avons jalloné entre les petites maisons en pierre et découvert le centre historique et sa magnifique église qui est l’emblème phare du village et je pense la plus photographiée. Pleins de petits restaurants pour y déguster des plats typiques, une place de jeux pour les enfants et des places de parc situé autour du village. Petite chose sympa à faire aussi : pour observer le village, arrêtez-vous au mirador qui se situe 1 ou 2 Km avant pour y découvrir une jolie vue sur la vallée et prendre quelques photos 🙂

Parc naturel de Corralejo

La Oliva

Appelé aussi « Parc des dunes de Corralejo » ou ecore le petit désert du Sahara. Il s’étend sur 2669 hectares de paysages ahurissants. C’est un immense champ de dunes qui s’étend de Playa Puerto Remedio à la Salina, tu y croiseras les plus grands surfeurs qui essayent de prendre la houle à chaque fois qu’ils le peuvent.

Ce parc naturel déclaré en 2002 est traversé par une magnfique route dans un mood très américain sur plus de 10 Km de long, elle se nomme la FV-104, tu ne pourra pas la louper vu que c’est la seule ;-). N’hésite surtout pas à visiter chaque plages qui se trouve le long de cette route pour flâner et observer de magnifiques paysages.

Juste avant l’entrée au parc, côté nord de l’île, visitez le village de Corralejo, autrefois un village de pêcheur.

Île de Lobos

Lobos

Une île détachée de Fuerteventura et rattachée à la commune de la Oliva. On y accède par ferry en 15 minutes. C’est 15 euros par adulte aller-retour. Pour préserver l’île du tourisme, ils ont décidés de faire un permis pour y accéder et d’en limiter le nombre journalier. Lorsque vous prenez votre billet de bâteau vous pouvez le prendre avec, il est gratuit. Bon personnellement nous l’avons fait mais nous n’avons pas eu de contrôle. Par contre, la durée sur l’île est limitée à 4h, vous devez choisir une heure pour le bâteau à l’aller et au retour. Une fois sur l’île, vous pouvez rentrer avant s’il reste de la place sur le ferry.

Cette île n’est pas habitée. Elle est petite, environ 4,5 km2 donc on peut en faire le tour à pieds en 2h environ. Les points connus sont le lagon, le phare et la plage de la Concha. Tout est très bien indiqué par des panneaux avec le temps de marche pour y accéder et les sentiers sont bien balisés.

Il fait très chaud sur l’île, pensez au chapeau, à l’eau et à la crème. Autre chose à savoir, il n’y a qu’une seule toilette sur l’île, au centre des visiteurs, à l’arrivée du bâteau. Et il y a également qu’un restaurant alors si vous ne voulez pas attendre prenez des sandwichs avec vous.

Nous avons optés par faire un peu de balade, aller à la plage de la Concha et au lagon. Nous voulions aller au phare mais nous ne l’avons pas fait car en 4h, c’est limite en sachant qu’il faut 2h aller-retour, plus les photos et les pauses baignades. Les eaux du lagon sont splendides, transparente et turquoise. On y a fait du snorkeling aussi. 

Verdict : Sympa mais trop court !

Popcorn Beach

Corralejo

Une attraction phare de Fuerteventura, « La Popcorn Beach » ou « Playa del Bajo de la Burra » qui se situe à Corralejo dans la municipalité de La Oliva. Cette plage est recouverte de maïs soufflé, enfin c’est l’impression que ça donne et c’est assez drôle.

Ce sont des petites algues marines (des rhodolithes) et même si elles sont rouges à l’origine, elles deviennent blanches avec le temps. 

On peut se rendre à cette plage à pied ou autrement, vous pouvez également rejoindre la Popcorn Beach en voiture, en suivant la rue Majanicho, à l’est du village côtier de Majanicho, sachez qu’une bonne partie de la route pour rejoindre cette plage est caillouteuse mais praticable :-). Une fois arrivé sur place vous avez quelques places de parc. Traversez la route et descendez 50 m pour rejoindre la plage.

Parc naturel de Jandia

Pajara

Grand parc naturel tout au Sud de l’île.

On y a passé la journée pour y découvrir plusieurs spots magnifiques.

Sotavento

  • En premier, nous nous sommes arrêtés à la plage de la Barca à Sotavento, vers l’hôtel Melia. On y a été à marée basse , splendide coin pour marcher sur de longs bancs de sable fin. Il y a énormément de vent, d’ailleurs le sable nous fouettait les mollets (Aïe). De ce fait, très connu pour les kitesurf et les planches à voiles. D’ailleurs quand nous y étions, il y avait le championnat du monde.

Mirador del Salmo

  • Deuxième arrêt au Mirador del Salmo, situé un peu plus loin au bord de la route. Il y a une magnifique vue sur la plage Risco del Paso, on y voit les célèbres bancs de sables avec les kitesurfs. Malheureusement c’est une vue de loin et pour aller plus proche, il faut prendre une route caillouteuse que nous décidons de ne pas emprunter. Donc nous allons sur la plage Risco del Paso et depuis le parking, on voit qu’on peut monter sur la colline à côté, ce que nous décidons de faire et de là on y voit bien mieux la vue.

Tierra Dorada

  • Troisième arrêt pour manger, petit resto sur la plage Del Mal Nombre, le Tierra Dorada . Et quelle surprise, on y a été au bol à vrai dire, et la découverte fut magique ! La petite cahute est sur la plage sans rien d’autre autour donc le décor est somptueux mais surtout les couleurs sont ahurissantes entre le turquoise et les bancs de sables dorés qui ressortent entre deux quand la marée n’est pas remontée. Cela crée des mini lagons. Vous pouvez trouver les horaires des marées sur Internet. Lien : https://fr.tideschart.com/Spain/Canary-Islands/Provincia-de-Las-Palmas/Morro-Jable-(Fuerteventura)/

Cofete

  • Dernier arrêt sur la célèbre plage de Cofete et ça se mérite, il y a peu de kms mais sur une route dégrapée donc ça prend du temps car on ose pas aller vite avec la voiture de location. Après avoir parcouru 45 minutes de traversée durant lesquels il y a des points de vues impressionnants et du vent à décorner des boeufs :-). Une fois arrivé, comme un air de bout du monde avec cette étendue de 12 kms, connue pour avoir été le lieu de tournage de certains grands films.

 

 

 

 

 

Sotavento

Mirador del Salmo

Del Mal Nombre

Cofete

A décorner des boeufs

Idées de spots photos

Île de Fuerteventura

  1. Parc de Corralejo
  2. Mirador Corrales de Guize
  3. Cofete

Lanzarote

1 journée sur Lanzarote

Au vu de la beauté des paysages découverts sur les réseaux sociaux et les dires de notre entourage, ont fait que notre choix s’est concrétisé sur une journée à Lanzarote !

Fuerteventura-Lanzarote en ferry c’est une petite demi-heure, ça vaut largement la peine de faire une petite journée sur l’île des volcans. Certes le temps est compté mais les paysages sont incroyables.

On a loué une voiture pour la journée et nous sommes partis à l’aventure pour découvrir les faces cachées de Lanzarote.

 

Voici notre résumé :

Teguise

Centre nord de l’île

Ancienne capitale de l’île

Village de 1176 habitants

Un village aux allures orientales avec une architecture très typée, un centre historique charmant et des petites ruelles animées par des magasins souvenirs et des restaurants.

L’église Notre Dame de Teguise située au centre du village à été toute retapée dû à son vieil âge et l’incendie qu’elle a subi il y a fort longtemps. Elle mérite d’être prise en photo par sa belle architecture.

Bref… un village à ne pas louper si vous passez dans le coin.

Bodega Rubicon

La Geria

La vallée de La Geria est superbe, une route la traverse et de parts et d’autres il y a des vignobles partout.

La bodega Rubicon est un domaine familial de plus de 3 siècles. Leurs vins sont vendus en Europe, Amérique et en Asie.

Le domaine est ouvert quotidiennement au public et dispose d’une vinothèque, d’un musée et d’un restaurant. Vous pouvez visiter le domaine gratuitement et librement, contrairement à la plupart des autres domaines de la région où il faut réserver une visite. Puis vous pouvez déguster leurs vins au verre, au prix de 2 à 4 euros le verre. Nous y avons goûté 2 très bons vins dont une malvoisie, spécialité de la région. La vue sur la vallée viticole et le parc de Timanfaya depuis la terrasse est magnifique.

El charco de los clicos

Sud ouest de l’île

 Le lac vert ou Charco verde ou lagune des clics, c’est une des merveilles de la nature de Lanzarote. Nommé lac vert en raison de sa couleur verte, dûe au mélange entre les algues et le souffre. Il est connu pour être un beau spot photo car le contraste y est magnifique avec le vert de l’eau, le sable noir, la roche rouge du volcan et le bleu de l’océan.

Appartenant au Parque Natural de los Volcanes, c’est une zone protégée. La vue y est très belle depuis le mirador situé avant le village d’El Golfo. Il y a un parking et un petit chemin permet d’y accéder au belvédère en 3 min à pieds. Il y a aussi une petite plage avec de vieux bâteaux de pêcheurs.

 

Voler en drone 

Fuerteventura et Lanzarote

Les vols en drone sur l’île de Fuerteventura, sont pour moi les plus accessibles des îles Canaries. Fuerteventura s’étend sur la longeur et mise à part la zone de l’aéroport et des environs, vous pourrez voler partout.

Cependant, en période estivale le vent souffle énormément dans certaines parties de l’île et ça reste relativement dangereux de le faire voler. À vos risques et péril.

Pour voler sur Lanzarote : cela reste assez difficile au vu de la taille de l’île et de ses zones protégées. Faites bien attention et créez de belles images ;-).

Et comme d’hab ????????

N’oubliez pas non plus de coller votre numéro d’identification sur votre drone concernant la législation européenne et leur nouvelles conditions! 

Voler safe 🙂

Liens pour MAP drone :

https://www.drone-spot.tech/

https://drones.enaire.es/

Idées de spots photos

Île de Lanzarote

  1. Bodega Rubicon
  2. Teguise
  3. El charco de los clicos

Map interactive

Travels blakeproduction / logoEn lire plusGuide de voyage

Travels blakeproduction / Algarve

Ile de Grande Canarie

Ile de Grande Canarie

Iles Canaries

Ile de Grande Canarie

 

 

Ile de Grande Canarie

Infos pratiques
  • Accès : Il y a un aéroport à Las Palmas ou on peut y accéder par ferry, depuis d’autres île des Canaries.
  • Situation : Grande Canarie, une des sept îles de l’archipel des Canaries. Elle est située à droite de Tenerife. C’est la deuxième île la plus peuplée de l’archipel.
  • Quand partir : Les îles Canaries sont réputées pour être praticables toute l’année, souvent désignées comme une région au printemps éternel. Il y fait une moyenne de 20 degrés toute l’année. En été cela varie entre 20 et 30°. Sur l’île de Grande Canarie, comme sur celle de Tenerife, il y a plusieurs micro-climats, le temps change très vite et peut être différent à 10kms de distance. Il y a un grand contraste entre le Nord et le Sud. Il fait très souvent beau et chaud au Sud, au Nord ça sera plus maussade et humide. On peut observer des différences dans la végétation et divers phénomènes comme le brouillard ou la mer de nuage. Il est important d’avoir toujours une petite veste à portée de main.
  • Budget : La vie y est tout à fait abordable. En tout cas pour nous les petits Suisses, c’est moins cher 😉 Et le fait que ce soit des îles n’augmentent pas les prix par rapport au continent comme on aurait pu l’imaginer. Pour l’hébérgement vous pouvez trouver de tous les prix, de 50 à 200.- la nuit. Pour la nourriture, une moyenne au restaurant à 2 adultes et 1 enfant : 50 euros. L’essence tourne autour de 1,1 ou 1,2 euros le litre.
  • Transports : Pour les déplacements inter-îles il y a deux solutions : le ferry ou l’avion. Perso nous avons choisi l’avion car moins cher et plus rapide. Surtout qu’en louant une voiture dans une agence de location, il n’est pas permis de prendre le ferry avec. Et sur les îles si vous décidez de bouger durant votre séjour, une voiture est indispensable ! Il y a aussi des bus mais ça laisse moins de liberté. Nous vous conseillons vivement de découvrir les divers endroits de l’île car elle regorge de richesses. Il y a plusieurs agences différentes, nous avons optés pour Goldcar. La location ne coûte vraiment pas cher. Les routes sont très bien entretenues et récentes.
  • Restaurants : Dans la région où nous avons séjourné, il y avait peu de restaurants et comme nous avions une jolie terrasse face au coucher de soleil, on en a profité.

Hébergement

Pointe de la Sardine

À Grande Canarie, nous avons loué un joli appartement avec une très belle terrasse face à l’océan. Ce logement se situe dans un complexe de plusieurs appartements accrochés à la falaise tout au bout de la pointe de la Sardine, non loin de Galdar. Il y a une piscine pour le complexe. À 5 min à pieds du beau phare de la pointe de la Sardine. Il y a également aux pieds de l’appart la piscine naturelle de la pointe du phare.

Nous avons trouvé ce joli appart’ sur Booking, il y en avaient plusieurs autres au même endroit. Le nôtre avait une petite cuisine, une chambre, le séjour et la salle de bain. Nous avons beaucoup aimé l’endroit pour le calme, la terrasse face à l’océan pour y admirer de beaux couchers de soleil, l’appartement était fonctionne, bien décoré et l’hôte très sympa. Pour les bémols, il faisait chaud, pas de clim ! Et il n’y a pas grand chose autour (restos ou magasins).

Après la situation géographique sur Tenerife, on espérait ne pas revivre la même chose avec la météo en étant aussi situé dans le Nord sur Grande Canarie mais pas du tout. On a eu le beau tous les jours et partout sur l’île malgré les micro-climats.

Piscines naturelles

Pointe de Galdar

Etant donné qu’on avait l’appartement proche de plusieurs piscines naturelles, nous avons testé celle de la pointe de Galdar. Il y a des escaliers au bout d’une petite ruelle (avec un restaurant au coin) qui permet d’accéder à plusieurs petites piscines naturelles. Sympathique endroit où l’on peut s’éparpiller à plusieurs places s’il y a du monde. On y a testé la baignade, faites très attention sur les différentes pierres qui sont très glissantes.

Distillerie Arehucas

Arucas

Super découverte que l’on vous conseille ! La visite de la distillerie de rhum Arehucas à Arucas. Elle se déroule sur 45 minutes en espagnol, en anglais et même en français mais il y a un créneau horaire. On parcoure le domaine en apprenant l’histoire et l’origine de ce rhum, le processus de production et de mise en bouteille et on termine par une dégustation bien complète. Il y a aussi une boutique et on a pu voir l’énorme cave de vieillissement qui contient des milliers de tonneaux, certains même signé ou dessiné par des célébrités.

La visite coûte 7 euros et gratuit pour les enfants. C’est situé à Arucas, proche de Las Palmas et c’est la seule distillerie des îles Canaries. Petit coup de coeur pour le rhum 12 et 18 ans d’âge. Ils font également beaucoup de sorte de liqueurs. Attention si vous êtes venus en voiture car ils ne vous laissent pas crever de soif 😉

Teror

Teror

Courte halte dans la ville de Teror, elle est située dans le centre-nord de l’île, en-dessous d’Arucas. Son joli petit centre historique connu car c’est une des plus anciennes villes des Canaries. Promenez-vous à la rue Réal de la Plaza pour y admirer de belles et vieilles façades colorées, ornées de balcons en bois. Une des choses pour laquelle Teror est visitée également c’est pour son chorizo, ceci dit ce n’est pas celui auquel on s’attend, celui-ci est à tartiner. On a pu le déguster mais disons que nous préférons le « classique ».

⛰️ Parc del Nublo

Centre de l’île

Bienvenue sur Mars,

Le Parc Rural del Nublo, le plus grand de l’île de Grande Canarie, détient le principal symbole de l’île : le monolithe volcanique du rocher Nublo. Situé au centre de l’île, ce parc fait 26’000 hectares et classé réserve de biosphère. Nous avons décidé d’y faire 2 arrêts : le Mirador Las Nieves et le Roque Nublo.

Pour le 1er stop, c’est un point de vue à 360°, le plus haut de l’île, qui est sublime, on peut contempler la vue sur le rocher Nublo et même sur Tenerife et le Teide. Il y a un petit parking et le belvédère est juste là, mais il vous faudra grimper quelques escaliers pour avoir la vue à 360°.

Pour le 2ème stop, depuis le parking situé sur la route GC 600, il faut faire une petite marche de 5 kilomètres afin d’arriver au pied du rocher. Comptez 1h30 environ car ça monte pratiquement tout le trajet mais de manière tout à fait acceptable 😉 Ce monolithe à 1’800 mètres d’altitude est consideré comme un des rochers naturels les plus grand au monde et il fait 80 mètres de haut.

Profitez de ces magnifiques paysages, ça en vaut le détour !

 Maspalomas

Sud de l’île

Un spectacle naturel à ne pas manquer dans le sud de Grande Canarie ! Un désert de sable de 400 hectares déclaré zone protégée en 1987. Les dunes peuvent atteindrent des hauteurs max de 15 à 25 mètres et une largeur de 200 mètres à leur maturité.

Les accès : un bon premier spot pour bien commencer votre périple à travers les dunes de sable, c’est par le grand hôtel « RIU Palace », côté entrée principale un chemin traverse l’hôtel qui vous amène droit dans ce mood totalement inédit. Autrement vous pouvez tout à fait y accéder aussi par la plage, soit du côté « Playa del Inglès » ou à l’opposé côté « Phare de Maspalomas« .

Vous aurez le choix d’emprunter différents chemins balisés avec des codes couleurs dans ces grandes étendues désertiques. Soit vous pourrez aller vister l’oasis, le phare ou directement traverser tout droit pour rejoindre la plage.

⚠️  Sable très chaud dans la journée, prévoyez des ballerines ou chaussettes dans vos poches pour éviter de courir très vite 🙂 ! Si possible optez pour une marche matinale car la journée le soleil fait très mal et se promener dans le sable est 2 fois plus fatiguant que normal.

????Eau, casquette et crèmes solaire :-) ne sont pas à négliger !

Faites attention si vous êtes amateur, passionné ou pro dans la photographie ou vidéo car le vent est présent et le sable + l’électronique = ❌????, ne partez pas sans votre sac à dos ou saccoche photo. Souvent on aime être débarassé du poids sur son dos, mais c’est à ce moment là qu’il s’ avère très utile ???? .

Mise à part ça cet endroit est juste impressionant et magnifique, à ne pas louper.

⚓️ Port de Mogàn

Sud de l’île

Situé dans la province de Las Palmas, petite station balnéaire très agréable, de l’eau, un joli petit port,  des ruelles fleuries, des restaurants et petits magasins. Ici les yachts les plus luxueux côtoient les embarcations de pêcheurs. Nous avos vraiment apprécié se promener dans ces petites ruelles et y découvrir à chaque fois un autre décor. Arrivez assez tôt pour éviter de tourner en rond trop longtemps avec votre voiture. Et aussi à ne pas confondre avec Mogàn le village,  car les 2  ne sont pas du tout au même endroit (à 20min de voiture) et n’ont pas le même charme.

Mirador du Balcon

Extrémité occidentale de l’île

Ce spectaculaire mirador, sur une falaise qui tombe à la verticale sur l’immense bleu de l’océan Atlantique. Ça donne quand même les frissons d’être perché en-dessus du vide, mais que la vue est incroyable autant sur l’horizon droit devant ou les paysages plus arides du nord. Par contre le vent était très présent quand nous étions là-bas (fin juillet) et c’était encore plus impressionant. On avait juste l’impression qu’on allait s’envoler ;-).

Avec le coup d’oeil ???? qu’il y a là-bas, je pense que le sunset doit être ouf, nous l’avons pas fait mais c’est à tester.

Bodega Los Berrazales

Nord-Ouest de l’île

Encore un endroit magnifique à découvrir au pied des falaises de Tamadaba. Situé dans la vallée d’Agaete, cette vallée à une particuliarité : les températures ne descendent rarement en-dessous de 20 degrés voir jamais, mais elles peuvent aussi grimper en-dessus des 40°. Pour exemple : la semaine qui précèdait notre visite, c’est monté à 47°????.

Grâce à ça, un magnifique domaine qui se nomme la « Bodega Los Berrazales » ce qui signifie la cave Los Berrazales où ici le café pousse, le raisin et toutes sortes de fruits, même certains fruits exotiques. Une des seules plantation de café en Europe où ça pousse à une altidute basse d’environ 400 mètres. La variété du café est l’arabica età la base sa provenence est l’Ethiopie et là-bas il se récolte à 1400 mètres d’altitude.

Bref, vous pourrez payer 12 euros par personne pour découvrir l’histoire de ce domaine, la relève familiale, les récoltes et la dégustation, bien sûr 🙂

Seul chose à savoir c’est que rien n’est importé dans d’autre pays et leur vin est en vente uniquement à leur shop. 

Plage Las Canteras

Nord-Est de l’île

À la périphérie de la ville de Las Palmas de Grande Canarie, se trouve une des plages urbaines les plus célèbres d’Europe ! Hélas quand nous étions sur place le soleil était un peu trop timide et nous n’avons pas pu profiter pleinement de la plage. La particularité c’est qu’on peut y pratiquer le snorkeling près des rochers. Elle est très large, vous avez de la place pour vos poser tranquillement, une boardwalk au top avec magasins et restaurants et de quoi se faire une bonne balade les pieds dans l’eau. Pleins de parkings souterrains se trouvent au allentours. Attention les places extérieures sont très limitées dans le temps ;-).

⛴️ Port de Las Nieves

Nord-Ouest de l’île

Le port de Las Nieves est un petit village de la commune d’Agaete, situé au nord de l’île. Il y a une plage entourée de falaises ce qui la rend très jolie. C’est aussi un port où il y a des ferrys pour Tenerife.

Nous avons fait juste une petite halte dans ce port de pêcheurs pour s’y balader parmis les petites maisons blanches et bleues pittoresques, y faire quelques courses, manger une glace et boire un verre.

Voler en drone 

Île de Grande Canarie

Les vols en drone sur l’île de Grande Canarie sont presque à l’identique que Tenerife voir pire. Vu que l’île est bien plus petite en superficie, sans compter les parcs naturels, la capitale de Las Palmas et l’aéroport. Un combo parfait pour ne pas voler ????.

En gros, vous avez la partie occidentale de l’île, tout au nord côté pointe de la sardine (beau spot) et un peu dans le sud. Le vent est aussi très présent et suivant les endroits impossible à voler ! (Mirador el balcon)

Et comme d’hab ????????

N’oubliez pas non plus de coller votre numéro d’identification sur votre drone concernant la législation européenne et leur nouvelles conditions! 

Voler safe 🙂

Liens pour MAP drone :

https://www.drone-spot.tech/

– https://drones.enaire.es/

Idées de spots photos

Île de Grande Canarie

  1. Dunes de Maspalomas
  2. Pointe de la Sardine
  3. Puerto de Mogàn

Map interactive

Travels blakeproduction / logoEn lire plusGuide de voyage

Travels blakeproduction / Martinique Les TOPS

Ile de Tenerife

Ile de Tenerife

Iles Canaries

Ile de Tenerife

Ile de Tenerife

Map

Infos pratiques
  • Accès : On peut accèder en avion depuis Genève pour Tenerife avec Easyjet ou d’autres compagnies. Le vol dure 4h et on atteri à l’aéroport au sud de l’île. A savoir qu’avec Easyjet, l’été il y a des vols que les mardis.
  • Situation : Tenerife, une des sept îles de l’archipel des Canaries. Elle est située dans l’océan Atlantique au large du Maroc. C’est la plus grande île.
  • Quand partir : Les îles Canaries sont réputées pour être praticables toute l’année, souvent désignées comme une région au printemps éternel. Il y fait une moyenne de 20 degrés toute l’année. En été cela varie entre 20 et 30°. Sur l’île de Tenerife il y a plusieurs micro-climats, le temps change très vite et peut être différent à 10kms de distance. Il y a un grand contraste entre le Nord et le Sud. Il fait très souvent beau et chaud au Sud, au Nord ça sera plus maussade et humide. On peut observer des différences dans la végétation et divers phénomènes comme le brouillard ou la mer de nuage. Il est important d’avoir toujours une petite veste à portée de main.
  • Budget : La vie y est tout à fait abordable. En tout cas pour nous les petits Suisses, c’est moins cher 😉 Et le fait que ce soit des îles n’augmentent pas les prix par rapport au continent comme on aurait pu l’imaginer. Pour l’hébérgement vous pouvez trouver de tous les prix, de 50 à 200.- la nuit. Pour la nourriture, une moyenne au restaurant à 2 adultes et 1 enfant : 50 euros. L’essence tourne autour de 1,1 ou 1,2 euros le litre.
  • Transports : Pour les déplacements inter-îles il y a deux solutions : le ferry ou l’avion. Perso nous avons choisi l’avion car moins cher et plus rapide. Surtout qu’en louant une voiture dans une agence de location, il n’est pas permis de prendre le ferry avec. Et sur les îles si vous décidez de bouger durant votre séjour, une voiture est indispensable ! Il y a aussi des bus mais ça laisse moins de liberté. Nous vous conseillons vivement de découvrir les divers endroits de l’île car elle regorge de richesses. Il y a plusieurs agences différentes, nous avons optés pour Topcar. La location ne coûte vraiment pas cher. Les routes sont très bien entretenues et récentes.
  • Restaurants : Dans la région où nous avons séjourné, il y avait peu de restaurants et plusieurs étaient fermés. Nous avons pu voir après coup qu’il y avait plusieurs jours de fermeture dans la semaine.

Hébergement

La Guancha

Sur les Îles Canaries vous pouvez trouver plusieurs types de logement différents. Hôtel, maison ou appartement à louer, Bed and Breakfast, campings…

Ce qui est le plus réputé c’est les locations d’appartement ou de maisons. Nous avons aussi opté pour cette solution car nous la trouvions idéale en famille pour avoir une cuisine afin de ne pas aller tous les jours au restaurant. Et certains endroits sur les îles où nous avions décidé d’aller n’ont pas d’hôtels.

A Tenerife nous avons trouvé une chouette maison typique canarienne située dans le Nord de l’île, dans le petit village de la Guancha. Très jolie et grande maison sur 3 niveaux dont 2 terrasses avec vue. Trouvée sur Booking, bel accueil des propriétaires. Le seul bémol pour nous a été la localisation car étant dans le Nord il faisait plus froid et pas très beau sur la totalité de notre séjour donc nous avons pas pu profiter des terrasses. Et nous étions assez loin des endroits prévus que nous voulions visiter, ce qui impliquait pas mal de kilomètres.

L’avantage du Nord c’est que c’est beaucoup moins touristique et moins cher.

 

Parc national du Teide

Centre de l’île

Le parc national du Teide est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007, c’est le plus grand parc des Îles Canaries, le plus ancien des 4 parcs nationaux existants aux Canaries et  potentiellement l’une des grandes merveilles du monde.

Le Teide culmine à une a altitude de 3718m et fait le plus haut sommet d’Espagne. Sa dernière éruption date du 18 novembre 1909.

Des routes fascinantes aux multiples points de vues, des randonnées pour tous les niveaux et un centre astrologique ameutant des scientifiques du monde entier !

Au milieu de ces paysages uniques se trouve le volcan du Teide, le troisième plus haut volcan de cette planète derrière le Mauna Kea et Le Mauna Loa, plus grands volcans au monde dans l’état d’Hawaï aux USA.

Lors de notre visite, nous avons fait différentes découvertes :

  • Randonnée du Roques de Garcia
  • Téléphérique pour le Teide avec marche jusqu’au mirador La Fortaleza
  • Différents points de vue en voiture
  • Coucher de soleil 
  • Observation du ciel

Roques de Garcia :

Cette sympatique marche de 3,8 kms dure 1h30 à 2h environ. Elle se situe aux allentours de 2’000 mètres d’altitude, proche du départ du téléphérique. Elle est facile car au plat sur quasi tout le parcours sauf la fin qui côte sec. On peut y voir de beaux paysages arrides et le Teide en toile de fond. Conseil : faite cette marche tôt le matin ou au coucher de soleil car il n’y a pas d’ombre, prenez de la crème solaire et suffisamment d’eau.

Téléphérique + marche :

Pour monter sur le volcan il faut prendre des billets pour le téléphérique en ligne. (https://www.volcanoteide.com/fr/volcano_teide/telepherique_du_teide/telepherique_du_teide ) Il y a plusieurs variantes possibles. Pour monter au sommet du volcan il faut réserver un guide 3 mois à l’avance et sous réserve de modifications selon la météo. 

Nous avons pris un billet montée et descente sans le sommet. Une fois en haut, nous avons fait une petite marche jusqu’au mirador de la Fortaleza qui dure environ une heure aller-retour. Il y a également un autre mirador de l’autre côté qui s’appelle le Pico viejo.

Divers points de vue :

Dans le parc, lorsque vous sillonnez les routes, vous pouvez vous arrêter à divers miradors ou points de vue sans forcément marcher.

Coucher de soleil :

C’est un endroit splendide pour y admirer le coucher de soleil car avec cette altitude on se trouve au-dessus de la mer de nuage.

Voici un spot plutôt cool pour vous faire plaisir : Point de vue de Merendero de Chio.

Observer le ciel :

Les Canaries sont très réputées pour tous les amateurs d’astronomie, car la pollution lumineuse est minime. Vous avez la possibilité de vous inscrire pour shooter les étoiles au parc du Teide. Ou faire comme nous, après le coucher de soleil, attendre environ 22h30 (en été) pour la visibilité du centre galactique. 

Nord-Est de Tenerife

Plage

 

Nous avons voulu commencer par la plage de Benijo, malheureusement le temps n’était pas au beau fixe, il n’y avait pas de place de parc et il fallait descendre une certaine quantité d’escaliers. Si un rayon de soleil était apparu nous aurions tenté l’expérience.

Nous nous sommes rabattus sur la plage d’à côté, la plage d’Almaciga. Elle est très belle, une grande largeur, du sable noir et fréquentée également par des surfeurs. Des places de parc se trouvent le long de la route en-dessus de la plage.

 

Parc Anaga

Ce parc rural déclaré réserve de biosphère est l’endroit très vert de l’île. Il est situé à quelques minutes de la capitale, Santa Cruz. Il s’étend sur plus de 14’500 hectares. Direction les forêts humides qui se terminent par des falaises escarpées plongeant dans l’océan. Des sentiers en quantités, avec des ambiances parfois ténébreuses. Des miradors aux vues insolites, entre des forêts de pin, montagnes et océan.

Lieux à découvrir :

Ville de la Laguna

On a terminé la journée en visitant le centre historique de la Laguna. Cette ville universitaire où l’on retrouve des bâtiments de style coloniaux , certains avec des balcons en bois et de jolies cours intérieures fleuries.

Petite balade et petit rafraichissement au programme dans la vieille ville colorée.

 

Excursion sur l’océan

Los Cristianos

Compagnie: Travelin lady

Petite balade en bateau durant 2h pour contempler : les baleines et les dauphins.

Ils ne peuvent pas vous garantir à 100 % d’observer ces cétacés. Nous avons eu la chance de pouvoir apercevoir une famille de dauphins avec leurs petits ainsi qu’une espèce de baleine.

En étant photographe, optez soit pour un téléobjectif ou des jumelles. Le teléphone suffira, si vous avez la chance que les mammifères soient proches du bateau. Ils sont également respectueux de l’environnement des animaux. 

Avant le retour au port, plongée très rapide au milieu de l’océan afin de se rafraichir.

Le prix n’était vraiment pas cher ce qui explique la courte durée et ducoup nous avons été un peu déçus de ne pas avoir pu avoir plus de vues sur les baleines et dauphins. Et à refaire nous aurions privilégié une excursion avec moins de monde. L’équipage était sympa en revanche.

PS : Pour les personnes qui ont le mal de mer c’est à éviter. L’océan atlantique n’est jamais tranquille et le bateau va souvent à faible vitesse ou s’arrête. Donc, ça tangue beaucoup.

⛰️ Los Gigantes

Côte ouest

Ces impressionnantes falaises pouvant atteindre entre 500 à 800 mètres font partie de la municipalité de Santiago del Teide.

Nous avons pu les observer depuis le point de vue de Archipenque et depuis la plage de sable noir au pied des géants de pierres, Los Guios.

 

Piscine naturelle Charco de la Laja

Nord de l’île

Une découverte sans doute à ne pas manquer ! Les piscines naturelles d’eau salée sont très connues sur les îles Canaries. Des eaux claires entourées de masses rocheuses, vous permettront une baignade sûre et paradisiaque. Celle de Charco La Laja est vraiment un spot magnfique avec une vue dégagée sur la côte grâce à ses points de vue. L’océan qui vient frapper les rochers et les paysages sont splendides !

Garachico

Nord de l’île

Garachico est une commune de la province de Santa Cruz de Tenerife. Une municipalité côtière très charmante aux allures canariennes. Vous pourrez vous parquer sur le grand parking qui se situe au bord de l’océan. Ensuite baladez-vous le long du quai, dans le centre historique, profitez des restaurants et faites une petite baignade dans les piscines naturelles de Garachico !

Pour le soir, optez pour le restaurant Silogia qui est placé au centre du village. Nourriture rafinée, jolie terrasse et service au top.

Village de Masca

Nord-Est

Après une montée acrue sur des routes sinueuses, nous voilà dans le Tenerife rural. Sans doute le village le plus visité de l’île avec ses selulement 90 habitants.

Son paysage impressionnant sur les versants et les ravins. Perché à 670 m d’altitude dans une vallée très venteuse, à la nature sauvage et aux architectures uniques. Des randonnées se trouvent dans les allentours du village.

Pensez à venir avant 10h le matin ou après 16h pour éviter les cars touristiques. Non seulement les photos seront beaucoup plus cool sans une fourmillère de touristes et deuxièmement vous n’aurez pas à croiser les cars sur les routes étroites 🙂

L’endroit est vraiment sympa et très atypique. Après il n’y a pas des masses de choses à voir, mise à part le seul chemin qui traverse le village. Visitez-le ça en vaut la peine.

Idées de spots photos

Île de Tenerife

  1. Sunset dans le parc naturel du Teide
  2. Parc rural d’Anaga
  3. Los Gigantes

Voler en drone 

Île de Tenerife

Les vols en drone sur l’île de Tenerife ne sont pas si évidents que ça. Pour commencer vous avez 2 aéroports, un au sud et un autre au nord, ducoup vous êtes déjà limités sur un rayon de 5 kms.

Ensuite vous avec les parcs naturels : celui d’Anaga et celui du Teide, ce qui restreint beaucoup aussi. Je vous laisse une map ci-dessous pour vous rendre compte de la difficulté à voler.

Faites aussi attention au vent ! Dans certaines vallées vous pouvez avoir des grosses bourasques de vent ! Je l’ai testé avec mon Mavic 3 classic qui résiste quand même passablement au vent, ben je peux vous promettre que quand le drone se prend une claque avec des vents en rafale, il ne tient pas le coup. Avis aux plus petits drones, ATTENTION !

N’oubliez pas non plus de coller votre numéro d’identification sur votre drone concernant le législation européenne ! 

Map

Travels blakeproduction / logoEn lire plusGuide de voyage

error: